Le leasing fait son entrée dans le marché de l’art

Bonjour,

Face à la crise et au manque de liquidité préoccupant des entreprises, des galeries et des web galleries se sont lancés dans Le leasing (possibilité de louer une oeuvre d’art avec option d’achat). Bonne idée ou palliatif à une situation de plus en plus compliquée pour le marché de l’art. D’autant qu’il justifie cette initiative, par la complexité de la mise en place du mécénat (ce qui n’est pas faux). Mais pour autant, rien ne les oblige à solliciter les avantages fiscaux…
N’est-ce pas un peu léger ?
Est-ce une vraie volonté d’adaptation à un carcan juridique et fiscale contraignant, où l’annonce d’une volonté sous-jacente de remise en cause des avantages fiscaux du mécénat.

A suivre…

Voici l’article de la tribune.

http://www.latribune.fr/patrimoine/20090824trib000413442/oeuvre-d-art-le-bon-plan-du-leasing.html?title=Oeuvre%20d’art%20:%20le%20bon%20plan%20du

N’hésitez pas à participer et à donner votre avis.

Nicolas Dehorter

Publié dans actualités, dernières infos | Tagué , , , , , , | Un commentaire

Citation Rauschenberg

Je ne fais de l’art pour l’art, ni de l’art contre l’art.
Je suis pour l’art, mais pour l’art qui n’a rien à voir avec l’art,
car l’art à tout à voir avec la vie. »

Robert Rauschenberg

Publié dans artistes, billet d'humeur | Laisser un commentaire

Communiquer et être visible sur Internet

Aujourd’hui, tout le monde, s’il y consacre un peu de temps, peut créer un site internet, ou un blog d’assez bonne qualité, suffisant du moins pour exprimer son opinion et ses goûts et permettre à un artiste d’exposer son travail. Des entreprises se sont même spécialisées dans ce domaine, offrant des sites internet clef en main, avec abonnement ou des outils pour blogger, citons pour exemple (Overblog ou WordPress).

Mais posséder son site internet, même si c’est un espace de liberté appréciable ne suffit pas pour exister. L’exemple de Flickr pour les photographes est criant…. Comment exister dans cette base de données de millions de photos et même de photographes. Même si l’interface est populaire et attractive…, comment un artiste peut-il se différencier, se distinguer : aucune démarche d’ensemble, aucune vision ne les distinguent des milliers de photos publiées par jour, leurs créations se noient souvent dans la masse d’images de vacances et de pop autoproduites.

Ensuite, le deuxième frein d’internet que tout le monde peut comprendre, est l’impossibilité d’avoir un contact direct et physique avec l’œuvre, oubliant l’expérience esthétique et l’émotion que procure la rencontre de l’œuvre et de son futur acheteur…

Une difficulté insurmontable pour les galeries web et qui peuvent rassurer les galeries physiques, elles ont encore de beaux jours devant elles, en tout cas face à la concurrence d’internet…

Où comment MonArtiste.fr se propose de soutenir la création en la couvant et en la mettant en lumière…

Mais la toile a le mérite d’éveiller l’intérêt, de titiller la curiosité avec des contenus innovants et inattendus. Pourquoi ne pas faire appel à ces curieux insatiables,  en quête de la nouveauté et de la rareté ? Pourquoi ne pas leur offrir l’opportunité d’exaucer l’un de leur rêve… d’être « à l’origine », le mécène, du futur Robert Doisneau ou du prochain Steven Spielberg ?

Nous allons donc, en présentant les projets des artistes en ligne et en sollicitant la participation, appâter l’âme insatiable, en allant à l’essentiel, en percutant l’attention de l’internaute trop souvent volatile. Nous réalisons ce qu’un artiste peut difficilement faire lui-même, c’est à dire avoir un regard synthétique et extérieur à son travail. Cette forme un peu « commerciale » de présentation des œuvres est nécessaire pour nous permettre de mieux soutenir les artistes.

Ainsi, nous  souhaitons en fin de compte, proposer à ces projets toute notre attention, et  l’attention de nouveaux regards vivifiés par leur contribution, pour les voir aboutir.

Publié dans dossier | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire