Naissance du blog Mécénat web 2.0

Bonjour,

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nouvelles pistes de financement de la création, suivre leurs actualités ou connaître mes analyses, je vous invite sur monartisteleblog.fr.

Le but de ce blog évolue. Je m’intéresserai ici à toutes les initiatives liées de près ou de loin au mécénat ayant ou non une dimension participative ou collaborative, mais toujours dans le cadre de la création contemporaine.

L’avenir du mécénat et de la souscription sont sur internet notamment avec le crowdfunding, vous trouverez de nombreuses réussites qui le démontrent chaque jour et font évoluer le monde de l’art.

L’art est en danger et c’est la responsabilité de tous, alors n’hésitons pas à soutenir ces initiatives qui nous permettent de se rapprocher des artistes et de leur travail…

A bientôt aussi sur monartisteleblog.fr

Nicolas

Publié dans actualités, MonArtiste et vous | Laisser un commentaire

Déménagement

Bonjour, vous pouvez retrouver mes textes sur le mécénat à cette adresse.

http://mecenacteur.blog.youphil.com/

Nicolas

Ce blog va disparaître prochainement.

| Laisser un commentaire

Mon livre sur Kiss Kiss Bank Bank

Bonjour les amis, fidèles lecteurs ou âmes perdus d’internet,

Vous savez que je reviens de Madrid où j’ai participé avec enthousiasme au projet elcosmonauta.es
ce n’est pas toujours facile, mais j’essaye de poursuivre mes rêves et d’être fidèle à mes convictions.
Cette expérience a été l’occasion de confirmer mon intuition, aujourd’hui l’on ne peut plus vendre de la culture sur internet mais l’on peut solliciter le public en amont pour financer son projet, dans la mesure où on le fait participer à l’aventure.
De retour en France, je souhaite continuer à soutenir ce mouvement de jeunes réalisateurs qui bousculent les modèles classique pour s’affirmer et réussir à créer. Je me suis demandé comment je pouvais apporter ma pierre, insuffler mon énergie contre la répression de la loi création et internet, contre productive. C’est alors qu’après avoir consacré beaucoup d’énergie à mon blog et sollicité l’avis de professionnels du monde de la culture, ils m’ont invité à me lancer dans l’écriture d’un livre reprenant ce que j’avais pu voir et ma vision argumentée de l’avenir du cinéma. J’ai longtemps hésité, ne me sentant pas tout à fait capable de me lancer dans cette nouvelle aventure, sans connaître l’issu du livre. Ne serait-ce pas de l’énergie inutile à un moment si précaire ?
Mais plus j’écris, plus j’écoute ce que l’on me dit et que je regarde autour de moi, plus je vois la nécessité de le faire…On fait beaucoup appel à moi, on salue mon engagement et la pertinence de ce que j’ai écris…
Free Culture Film

Mais c’est là que vous entrez en action chers ami, je ne pourrais pas y arriver sans vous, votre rôle est primordial, pour donner confiance à ceux qui ne me connaissent pas de souscrire à mon livre. Vous connaissez mon enthousiasme et mon honnêteté, votre apport est vital pour la collecte, vous êtes un peu la base de lancement.

Dans ce livre, je vais démontrer qu’il est possible de produire et diffuser un film en étant directement au contact du public grâce à Internet
Rejoignez-moi sur Kiss Kiss Bank Bank, vous pouvez souscrire à mon livre à partir de 2 €,
Merci à vous de votre attention et de votre soutien,
Nicolas

| Laisser un commentaire

Le mécénat et la réalité augmentée fait-il bon ménage ?

Bonjour,

Je vous invite à lire cet article, qui démontre que le mécénat a toujours la côte, même en temps de crise…

Becks green box

 

Publié dans dernières infos | Tagué , | Laisser un commentaire

Focus sur l’initiative  » au lit avec monartiste  » dans le nouvelobs

Article reprenant le concept osé et novateur d'Au lit avec monartiste

J’avais déjà montré mon intérêt pour cette initiative, dans l’article tout est dit à vous maintenant de la découvrir…

Je vous invite si vous n’arrivez pas à lire à la télécharger ici

Nicolas

| Laisser un commentaire

Le fonds de dotation : la nouvelle arme fatale ?

Bonjour,

Le mécénat privé n’est pas dans la mentalité française. Mais l’Etat français veut changer la donner, avec la création du fonds de dotation.

L’Etat français s’est doté d’un des régimes juridiques et fiscaux les plus performants au monde en matière de mécénat (mission  du mécénat) et d’un outil simple et flexible, à l’image des endowment fundsdans les pays anglo-saxons (il suffit d’évoquer la fondation Bill Gates pour faire rêver le ministère de la Culture), le fonds de dotation.

Il est vrai que dans le monde anglo-saxon, la sphère privée participe beaucoup au financement des universités comme Harvard ou des musées, mais pour autant est-ce que cela pourra être le cas en France ? L’Etat l’espère.

La création des fonds de dotation, alliant à la fois la simplicité de constitution de l’association et sa simplicité de gestion et la capacité des fondations (collecter des fonds et les redistribuer en permettant aux donateurs de bénéficier des avantages fiscaux) répond à un besoin exprimé depuis de nombreuses années en France : celui de disposer davantage de liberté pour entreprendre des actions dans le domaine social, culturel, scientifique, philanthropique, éducatif, etc.

Est-ce l’outil décisif annoncé ?

En ces temps de crise financière cet instrument sera-t-il suffisant pour favoriser le développement du mécénat. Attachons-nous à décrypter les particularités et les avantages de la constitution d’un fonds de dotation.

La suite ici


Publié dans artistes, dossier | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Ebook Les nouvelles tendances du marché de l’art

Bonjour,

Je vous présente mon E-Book avec mon analyse des nouvelles tendances du marché de l’art.

Nicolas

| Tagué , , | Laisser un commentaire

Le Financement participatif dans l’art est-il possible ?

Le principe est simple quand on donne ensemble, on donne plus

 

La démultiplication de l’initiative individuelle est-il l’avenir du mécénat.

Petit retour en arrière

Soutenir un artiste, commanditer une œuvre est longtemps resté le privilège des puissants, la fameuse « danseuse du président ».  Commander une œuvre ou en collectionner était la marque des puissants : Louis XIV ou les Médicis en sont l’exemple, ou de luxe et d’affirmation d’un statut comme les grands patrons d’aujourd’hui.  Notre but, en permettant à tout à chacun de contribuer financièrement  à la création d’une œuvre n’est pas de faire d’eux de grands collectionneurs d’art (quoique…), mais de rendre accessible le mécénat d’artiste avant-gardiste, avec tout ce que cela peut comporter d’enrichissant pour les deux parties, le mécène et l’artiste.

Un retour à la souscription, mais dont le potentiel est démultiplié par la puissance marketing du web 2.0

A travers cette volonté de rendre accessible le mécénat, c’est aussi favoriser la rencontre entre les artistes et les internautes. Les rapports entre l’artiste et le « consommateur de culture ou d’art » doivent évoluer. L’amateur d’art ne peut plus être uniquement un spectateur, mais doit pouvoir s’engager aux côtés de l’artiste de son choix et vivre le développement de l’œuvre avec lui. C’est pour cela que nous souhaitons en quelque sorte réhabiliter la souscription et la commande d’œuvre.  A l’inverse de ce qu’il vit avec les fondations, l’internaute saura où va l’argent et comment il est utilisé. Ce sera pour lui l’occasion d’une vraie aventure humaine, dans un souci d’équité et de partage. Les fonds de soutien à la création artistique diminuent progressivement et  inexorablement, les artistes ont de plus en plus besoin d’une alternative, chacun peut contribuer à la hauteur de ses moyens à trouver une solution, si chacun donne un peu…vous connaissez la suite.

Nicolas

Publié dans dossier | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nouvelles tendances : le troc

repartez avec une oeuvre sans avoir dépensé un centime

Bonjour,

On connaît tous le troc, il a été longtemps dévalorisé dans une économie de marché favorisant toujours l’argent sonnant et trébuchant….Mais voilà, face à la crise du modèle capitaliste, de nouvelles valeurs, ou d’anciennes valeurs qui refont surface, selon où l’on se place, bouleversent la donne.

Nous sommes à l’heure de l’économie du partage, de la consommation collaborative ou de l’écologie responsable. Ces idées trouvent des alliés de poids avec les réseaux sociaux et un contexte que l’on pourrait presque considéré favorable, pour aller vers un véritable changement. Les investisseurs se sont volatilisés et les collectionneurs ont vu leur argent fondre comme neige au soleil Et revoilà le troc, l’échange, si vous voulez, qui revient sur le devant de la scène à travers des foires d’art exposant des œuvres éligibles au troc…

Comment cela se passe ? Très facilement, les visiteurs inscrivent sur un post-it ce qu’il sont prêts à échanger à côté de l’œuvre de leur choix, l’artiste récupère les post-it et choisit oui ou non d’accepter le troc…

La Foire Truc Troc à Bruxelles…

On ne peut évoquer les foires d’art contemporain basées sur l’échange, les relations humaines et sur ce que l’on appelle le mécénat démocratique sans mettre en lumière l’initiative de Mon de Rijck et Charline Mahy, qui en 1972, lancèrent la première foire Truc Troc au château Malou à Bruxelles.

Petit historique et présentation… 

En 1971, de jeunes artistes ont décidé de se grouper pour défendre deux principes, d’une part celui de s’apporter une aide effective et d’autre part, celui de donner au grand public la possibilité de les connaître et à travers eux de se familiariser avec l’art contemporain.

Le jeune sculpteur Mon De Rijck (Ninove 1943) est un ardent défenseur de ce mouvement.

Pour mieux promouvoir l’art de ses confrères, il crée le mécénat démocratique. Ce dernier organise pour les artistes des expositions gratuites et offre aux particuliers la possibilité de louer une ou plusieurs œuvres d’arts.

Le comité culturel de Woluwé-Saint-Lambert s’assure la collaboration du mécénat démocratique pour installer dans cette commune au Château Malou en 1972 la première galerie de prêts d’œuvres d’art (GPOA) en Belgique.

Plus de 200 artistes participent aux différentes activités dont le « Truc Troc » qui se déroule successivement au Woluwé Shopping Center, dans les différents centres de l’An-Hyp, au siège de la banque de Bruxelles à Gand, au Palais des Beaux-arts, en groupe de 2 ou 3 au château Malou, au prix « Madame Bollinger».

1975 : Le premier Truc Troc fut inauguré par les artistes Mon de Rijck et Charline Mahy au Château Malou et fut sans aucun doute une des expériences marquantes de la saison 1975 à Bruxelles. 200 artistes participèrent au premier « Truc Troc ».

(….)

Trente ans plus tard, Carl de Moncharline, fils de l’initiateur du projet reprend le flambeau et recrée l’événement en 2004, au Palais des Beaux Arts

avec plus d’une centaine d’artistes contemporains dont certains

présents lors des premières éditions. Aujourd’hui, le succès de la foire ne se dément pas, en 2009, la foire organisée dans les salles du Grand Circuit du Bozard a rassemblé près de 20 000 visiteurs qui ont pu tenter le troc et découvrir près de 200 artistes sélectionnés. Cette 5e édition a marqué un cap et la société organisatrice dirigée par Carl de Moncharline se prépare à exporter son concept dans des grandes villes européennes.

Déjà à Paris

Le Mac Paris, dès son édition 2009, a tenté l’expérience dans son espace Troc’art et compte bien la reproduire lors de l’édition 2010 devant la participation satisfaisante des artistes, malgré leurs premières réticences et l’intérêt des visiteurs. Comme il le souligne cette nouvelle dynamique est un bon moyen de créer des liens entre artistes et amateurs, loin de la barrière que peut être l’argent et une autre approche permettant de créer le buzz.

Etrangement, on pourrait presque penser que la crise est une chance pour les artistes, du moins pour le mécénat et la démocratisation de l’art. La crise financière nous oblige à faire évoluer les échelles, à bouleverser les modèles économiques, à établir de nouvelles relations. Longtemps, l’état et les institutions publiques ont mis en avant les avantages fiscaux comme intérêt majeur de s’inscrire dans une démarche de mécénat, alors qu’ils ne peuvent être le moteur du don et ne peuvent intéresser que les grands comptes. Les avantages fiscaux n’ont jamais été vraiment déterminants dans le choix des entreprises à s’investir dans une démarche de mécénat et c’est d’autant plus flagrant aujourd’hui que les entreprises n’ont plus de liquidités. Ces nouvelles foires basées sur le troc ou encore les sites de financement participatif basés sur les contreparties peuvent donner un vrai second souffle au mécénat et pourquoi pas lui donner enfin une vraie dynamique et de nouvelles perspectives à la démocratisation de l’art. Il est temps de pouvoir proposer un mécénat démocratique avec une volonté des entreprises de s’engager d’une manière citoyenne dans la culture, pour fédérer ses équipes, favoriser les énergies créatrices et valoriser leur image. Nous y sommes encore loin, les entreprises ont toujours de grandes difficultés à communiquer par l’art et ne prennent pas toujours bien en compte le bien-être de leurs employés. Mais la dynamique est lancée, on peut déjà compter les succès, c’est à nous de continuer à la faire évoluer et à la faire vivre.

Nicolas

Publié dans actualités | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Les dix chiffres clés du mécénat d’entreprise

  1. 23% des entreprises de 20 salariés et plus pratiquent le mécénat,  soit près de 30 000 entreprises.
  2. 2.5 milliards d’Euros consacrés par les entreprises au mécénat
  3. 63% du budget émane des entreprises de 200 salariés et plus
  4. 73% des mécènes sont des petites entreprises de 20 à 99 salariés
  5. 64% du budget provient du secteur des services
  6. 47% des entreprises agissent dans le domaine de la solidarité avec 32% du budget
  7. 36% des entreprises agissent dans le domaine de la culture avec 39% du budget
  8. 33% des entreprises choisissent le mécénat en nature
  9. 45% des entreprises de 200 salariés et plus pratiquent le mécénat de compétences
  10. 54% des entreprises mécènes déclarent bénéficier de la réduction d’impôt

Source : admical

( septembre 2009)

Publié dans actualités, dernières infos | Tagué , , | Laisser un commentaire